Offre En-Primeurs 2020

Chers Clients, Chers Amis,

 

J’ai du mal à croire qu’il est déjà temps de vous envoyer ma deuxième offre de primeurs. L’année dernière, si longue et difficile sur tellement d’aspects, est finalement passée très vite. J’aurais aimé que les circonstances d’aujourd’hui soient très différentes de celles de l’an passé, mais comme ce n’est pas le cas, nous allons nous concentrer sur nos vins et nos vignes, qui eux ne souffrent d’aucun virus !

 

Après le millésime de la transition en 2019, voici donc 2020 : mon premier vrai millésime, celui que j’ai mené de A à Z. Et quelle parfaite année pour cela que celle du Covid, puisque le confinement nous a « permis » de passer tout notre temps dans nos vignes et notre chai.

 

2020, c’est aussi l’année où l’on commence vraiment à s’adapter au changement climatique : avec une date de vendange bien plus précoce, un travail de la vigne lui permettant de stocker des réserves d’eau pour les sécheresses de l’été, un enherbement pour absorber les pluies du printemps et garder la fraîcheur dans le sol l’été. Le résultat ? Des vins plus frais, avec de jolies acidités, des taux d’alcool plus raisonnables aussi, puisque tous nos vins titrent autour de 13,5% au lieu des 14-15% auxquels les millésimes récents nous avaient habitués.

 

Quelques petites notes sur chaque vin pour vous guider dans votre choix :

  • Blanc de Grand Renouil : c’est une production microscopique cette année, avec seulement 750 bouteilles disponibles, et des vendanges faites en deux heures ! De la bouche de mon père : « cela devient un vin blanc de connaisseur ». Moins de bois cette année avec 50% d’élevage en fûts et 50% en cuve, pour seulement 9 mois, ce qui donne un vin plus tendu, extrêmement frais, fin, parfait pour l’apéritif mais aussi sur des poissons grillés. A ne pas manquer car je doute qu’il en reste une fois les réservations en primeurs faites.

 

  • Petit Renouil : le but est toujours de mettre en avant le Cabernet Franc sur cette cuvée, mais la toute petite récolte de ce cépage cette année nous a forcé à mettre plus de Merlot dans l’assemblage, et malgré cela, nous n’avons que 1400 bouteilles ! Très digeste, très gourmand, une petite bombe de fruit. Ouvrez une bouteille et elle sera bue sans que vous vous en rendiez compte !

 

  • Château du Pavillon : ma surprise de ce millésime. Pavillon pour moi c’était toujours un vin plus riche que Grand Renouil, les sols argilo sableux donnant moins de finesse que les sols calcaires. Cependant en changeant un peu le travail des sols, on y a trouvé beaucoup de coquilles d’huitres, et le millésime 2020 montre une finesse et une certaine minéralité dans le vin qui m’ont bluffée. Mon coup de cœur.

 

  • Château Grand Renouil : 2020 nous a permis de faire un travail encore plus précis de sélection des meilleurs rangs (voir pieds !) de Renouil pour le grand vin, et le résultat est un vin alliant une grande finesse et énormément de complexité. L’élevage en fûts va bientôt commencer, cette année exclusivement dans nos nouveaux fûts de 5 et 6 hectolitres, pour un boisé ultra intégré et élégant. Je pense que le potentiel de vieillissement de ce vin va être impressionnant.

 

Et le Clos Virolle me direz-vous ? Une grosse attaque de mildiou au printemps nous a laissé avec une toute petite récolte, et l’envie de repenser cette cuvée. Pas de Clos Virolle en 2020 donc, mais une belle surprise dont on vous donne des nouvelles très bientôt…

 

                                                                                                        Amitiés,

                                                                                                        Hélène Ponty